The Virtual Museum of STEM

Les partenaires du projet souhaitent créer le premier musée virtuel européen pour l’enseignement des STEM au niveau secondaire, qui tiendra compte des besoins des élèves présentant des troubles de l’apprentissage.
L’objectif est d’offrir une expérience immersive, interactive et engageante. Comme dans un vrai musée, les élèves pourront aller voir ce qu’ils souhaitent, et passer autant de temps qu’ils le souhaitent à explorer les notions et éléments présentés. Afin de garantir l’utilité du musée pour l’enseignement scolaire, il sera accompagné de matériel de soutien pour aider les enseignants à tirer le meilleur parti des outils fournis et de conseils pour relier ce qui est présenté dans le musée aux programmes STEM. Le musée sera accessible à partir d’un navigateur web ordinaire et ne sera pas limité à la réalité virtuelle afin de s’assurer qu’il est utilisable par le plus grand nombre.

Les résultats pratiques de ce projet seront les suivants :

  • la création du premier musée STEM européen entièrement virtuel
  • un guide pédagogique sur les musées virtuels et leurs avantages pour l’enseignement des STEM, comprenant un chapitre rassemblant les attentes et les témoignages des enseignants
  • un guide de création d’une exposition STEM virtuelle, pour partager la méthode développée dans le projet avec toute personne souhaitant reproduire une expérience similaire (pour d’autres sujets, etc.)
  • un petit guide d’utilisation pour les enseignants afin de savoir comment intégrer l’utilisation du musée dans leur pratique
  • 60 collections virtuelles liées au programme STEM dans l’enseignement secondaire, organisées en 4 collections :
      •  l’exposition scientifique (20 collections)
      •  l’exposition sur les avancées technologiques (10 collections)
      •  les collections d’ingénierie contemporaine (20 collections)
      •  l’exposition sur les mathématiques cachées (10 collections).

Tous ces outils seront disponibles dans les 5 langues du projet : anglais, français, grec, croate et portugais.

ARTICLES SUR LE PROJET

Nos partenaires dans ce projet :