Célébrons les écrivaines en vous donnant des nouvelles de Bibliodos !

Alors que le projet Bibliodos continue sa progression vers une bibliothèque d’œuvres littéraires inclusives et adaptées de certains romans les plus influents de tous les temps, je me rends compte que ce lundi 8 mars 2021, marque une célébration des femmes dans le monde entier. Par conséquent, quelle meilleure consécration que de présenter des œuvres et des romancières qui ont changé le monde littéraire ?

Commençons avec deux de nos écrivaines dans le projet Bibliodos, j’ai nommé  Mary Shelley et Jane Austen.

Mary Shelley est l’auteur de Frankenstein, ou le Prométhée moderne, l’un des romans les plus populaires et les plus acclamés dans le genre de la fiction. Shelley était une femme brillante et intelligente, qui a grandi dans un milieu politiquement et littérairement engagé. Sa mère, Mary Wollstoncraft, est reconnue comme l’une des fondatrices de la philosophie féministe avec des ouvrages tels que “A Vindication of the Rights of Woman” (1792) où elle plaide pour l’éducation des femmes et pour les mêmes droits fondamentaux que les hommes. Tout au long de sa vie, Shelley “a continué à pratiquer les principes féministes de sa mère en apportant une aide aux femmes que la société condamnait”[2]. Cependant, sa vie ne fut pas si facile. L’écriture d’un roman célèbre n’a pas fait d’elle une auteure reconnue, mais plutôt une femme dont le travail était constamment soumis à la critique. Fiona Sampson écrit dans le Guardian: “Il est difficile d’imaginer qu’un auteur masculin qui a connu un tel succès populaire et critique soit aussi systématiquement remis en question” [3].

[1]
[4]

Jane Austen, dont le roman “Orgueil et Préjugés” a déjà été adapté sur la plateforme Bibliodos, est une autre auteure qui a défié les conventions dans son écriture mais aussi dans sa propre vie. Si ses histoires sont au départ des histoires romantiques, elles présentent aussi une profonde critique des conventions et des normes du XVIIIe siècle concernant le rôle des femmes dans la société, leurs droits et leur futur.

Bien que la liste initiale du projet Bibliodos ne compte que deux femmes, il n’est pas obligatoire qu’elle s’arrête là. La plateforme a été conçue pour que les enseignants, les éducateurs et les formateurs puissent utiliser, mettre à jour et ajouter du contenu, ce qui signifie que davantage d’œuvres litéraires écrites non seulement par des femmes, mais aussi par tout auteur, indépendamment de son sexe, de son statut ou de son handicap, peuvent être ajoutées à la plateforme.

Dans le domaine “classique”, qui sous-entend que les récits appartiennent au domaine public et sont donc libres d’utilisation, de nombreuses œuvres écrites par des femmes peuvent être adaptées, ou simplement appréciées, par exemple:

[5]
  • Les Hauts de Hurlevent par Emily Brontë 1847
  • Jane Eyre par Charlotte Brontë 1847
  • Middlemarch par George Eliot 1871
  • Les poèmes d’Emily Dickenson par Emily Dickenson
  • Nord et Sud par Elizabeth Gaskell
  • Anne… la maison aux pignons verts Lucy Maud Montgomery
  • Les quatres filles du docteur March par Louisa May Alcott
  • A Vindication of the Rights of Woman par Mary Wollstonecraft 1790
  • La Forêt ou l’Abbaye de Saint-Clair par Ann Radcliffe 1791
  • Le Moulin sur la Floss par George Eliot 1860
  • Et bien plus encore!

S’il est indéniable qu’il existe une nette disparité entre les genres dans le monde littéraire, il est également intéressant de s’intéresser à d’autres groupes marginalisés et à leur voix dans le monde de la littérature.

Prenons l’exemple des troubles spécifiques de l’apprentissage : on peut généralement supposer qu’une personne souffrant de dyslexie, un trouble cognitif qui affecte les capacités de lecture et d’écriture, ne sera pas écrivain. Pourtant, saviez-vous qu’il est dit qu’Agatha Christie, bien qu’elle n’ait jamais été diagnostiquée, souffrait de troubles de l’apprentissage ? Agatha Christie est l’une des romancières britanniques les plus célèbres dans le genre policier. Elle a écrit plus de 66 romans, dont un certain nombre ont été adaptés à l’écran. Grâce à ses journaux, interviews et conversations, ainsi que des recherches et des analyses ultérieures, il a été estimé qu’elle “avait des difficultés avec l’orthographe, l’arithmétique, les aspects mécaniques de l’écriture et l’apprentissage des langues”[6].  Et pourtant, l’influence d’Hercule Poirot en tant que détective continue de parcourir les salles de classe des écoles secondaires en Europe.

Ainsi, aujourd’hui, alors que Bibliodos poursuit son voyage dans le domaine de l’inclusion et de l’adaptation, nous nous rappelons que l’inclusion parfaite n’est pas encore atteinte. Pourtant, nous avons fait un pas en avant.

Visitez le site du projet : bibliodos.eu/
  Suivez l’actualité du projet sur Facebook: @Logopsycom
#Bibliodos #accessibilité #littérature #erasmusplusproject #educationforall #readanytimeanywhere

En collaboration avec: Citizens In Power / Πολίτες Σε Ισχύ, MYARTIST, Langues Plurielles, Les Apprimeurs, Istituto dei Sordi di Torino

Projet similaires :

Promotion de l’oralité et de l’héritage culturel européen à travers la pratique du conte.

Ce projet vise à créer une méthodologie d’utilisation de la bande dessinée comme outil pédagogique pour l’apprentissage inclusif de l’anglais

Sources:

[1] https://commons.wikimedia.org/wiki/File:RothwellMaryShelley.jpg

[2] https://en.wikipedia.org/wiki/Mary_Shelley

[3] https://www.theguardian.com/books/2018/jan/13/frankenstein-at-200-why-hasnt-mary-shelley-been-given-the-respect-she-deserves-

[4] https://www.britannica.com/biography/Jane-Austen/images-videos

[5] https://www.dariah.eu/activities/working-groups/women-writers-in-history/

[6] https://www.researchgate.net/publication/232441698_Agatha_Christie%27s_learning_disability