Illustration of a child playing on a tablet

Comment les chatbots peuvent contribuer à l’éducation inclusive

Dans notre monde où le numérique est omniprésent, tout le monde ou presque a déjà été confronté à un chatbot (ou « assistant virtuel ») à un moment ou à un autre. Qu’il s’agisse de discuter avec un représentant d’un service clientèle, de répondre à une enquête en ligne ou d’effectuer des transactions financières en ligne, par exemple.

En termes simples, un chatbot est un type de communication informatique qui utilise l’intelligence artificielle pour discuter avec la personne devant l’appareil. La conversation semble humaine, comme si une autre personne communiquait réellement avec l’utilisateur. (Dahiya, 2017) Cette technologie offre de nombreux avantages : les entreprises peuvent entrer en contact « personnel » avec beaucoup plus de clients qu’il n’est autrement possible dans un public aussi large. En outre, les processus peuvent être simplifiés, l’expérience utilisateur pour les clients peut être améliorée et les coûts peuvent également être amoindris. Tout cela rend les chatbots très performants dans les entreprises orientées services. (Følstad et Skjuve, 2019)

https://youtu.be/_EZRWwXlOmM

Mais les chatbots sont bien plus que de simples algorithmes d’intelligence artificielle conversationnels; ils peuvent plutôt jouer un rôle crucial dans le domaine de l’éducation inclusive. En un mot, les plus grands avantages des chatbots utilisés dans l’éducation comprennent le partage direct et individualisé d’informations, les références à des sources supplémentaires, la conception de contenu d’apprentissage de type jeu et les commentaires interactifs et directs.

En particulier en ce qui concerne les élèves ayant des troubles d’apprentissage, un chatbot peut être un atout précieux dans la routine d’apprentissage quotidienne. Dans ce contexte, il y a quelques avantages notables: Un dialogue pendant le chat donne beaucoup de petites informations. Les enfants atteints de troubles d’apprentissage ne sont pas dépassés, peuvent se concentrer sur les points les plus importants et garder une vue d’ensemble. De plus, il n’y a pas de limites aux types de médias qui peuvent être utilisés lors de l’utilisation des chatbots d’aujourd’hui. Par conséquent, diverses sources peuvent être utilisées, telles que des images, des vidéos ou des messages audio. Cela donne aux étudiants la liberté de choisir la meilleure façon d’accéder au matériel d’apprentissage et les initie potentiellement à de nouvelles méthodes d’apprentissage. Les élèves qui éprouvent des difficultés d’apprentissage peuvent particulièrement bénéficier d’une telle diversité de présentation de l’information car ils apprennent souvent plus efficacement en variant les méthodes d’apprentissage.

Lors de la création d’un chatbot inclusifs pour les élèves ayant des troubles d’apprentissage, il est important de prendre en compte certaines lignes directrices basiques. Les messages de chat doivent être compréhensibles et aussi courts que possible, en particulier pour éviter de démotiver les étudiants ayant des difficultés de lecture et pour garder le chat simple et structuré. De cette façon, les élèves comprennent où porter leur attention.

En outre, le contenu ne doit pas seulement être disponible sous forme de texte, mais également accompagné de contenus visuels et audio pour fournir un apprentissage multisensoriel aux apprenants. De cette façon, chaque élève peut apprendre avec sa méthode préférée et est assuré que plusieurs sens sont stimulés.

Le parcours de chat doit être individuel et personnalisé, ainsi qu’être capable de catégoriser le niveau de l’étudiant afin de pouvoir fournir des tâches appropriées au niveau d’apprentissage. Les étudiants souffrant de troubles de l’apprentissage sont particulièrement démotivés s’ils échouent encore et encore à une tâche, et ils risquent de perdre toute motivation pour l’apprentissage. Par conséquent, ce niveau d’apprentissage adapté revêt une importance particulière.

Le style de langage du chatbot doit être positif et motivant. Souvent, les élèves ayant des difficultés d’apprentissage n’ont probablement pas reçu beaucoup de commentaires positifs à l’école, il est donc encore plus important de les motiver et de les encourager.

Tout en restant simple, le chatbot doit proposer des choix et laisser les élèves décider eux-mêmes, dans une certaine mesure, des tâches à accomplir, dans quelle mesure et à quel moment. Cela permet aux élèves d’être indépendants et d’apprendre à s’organiser et à hiérarchiser les tâches.  

« Des chatbots pour une éducation plus inclusive » est par ailleurs exactement le sujet du  projet Erasmus Plus CHATBOT4VET. L’objectif du projet est d’offrir une plate-forme sur laquelle une expérience d’apprentissage personnalisée peut être dispensée via chatbots aux apprenants de l’enseignement professionnel. Ne manquez pas nos prochains articles pour suivre l’avancement du projet!

Références:

Photo illustrative : Unsplash

Følstad, A. and Skjuve, M. (2019). Chatbots for Customer Service: User Experience and Motivation. Proceedings of the 1st International Conference on Conversational User Interfaces, pp. 1-9. doi: https://doi.org/10.1145/3342775.3342784

Dahiya, M. (2017). A Tool of Conversation: Chatbot. International Journal of Computer Sciences and Engineering, 5(5), pp. 158-161

Chatbot Design Guide: Hot to Adapt Your Tutor Chatbot to VET Spaces. Available at: https://www.tutorbot.eu/wp-content/uploads/2021/03/EN_Chatbot_Design_Guide_Final.pdf

Scroll to Top