DigitALL : Présentation de quelques résultats de nos sondages !

Il y a quelques mois, nous avons demandé à notre communauté de parents, d’enseignants, d’orthophonistes et de spécialistes de partager avec nous leur expérience de la transition vers l’apprentissage numérique à laquelle ils ont été confrontés pendant la pandémie. En mettant l’accent sur les besoins spéciaux, les déficiences visuelles, la surdité et autres troubles de l’apprentissage, nous voulions savoir comment s’était déroulée la transition vers l’apprentissage en ligne.

Retour en arrière :

En juin 2020, The School Education Gateway, la plateforme en ligne européenne pour l’enseignement scolaire, a ouvert une enquête sur cette question, recueillant plus de 4859 réponses d’écoles de toute l’Europe. À la suite de cette enquête, et après avoir pris en considération et discuté longuement avec des experts, le projet DigitALL a été créé, avec un accent particulier sur l’inclusion des élèves ayant des besoins spéciaux.

Afin de maintenir la cohérence et la qualité, nous avons décidé de mener une recherche similaire, plus spécifique, adaptée à la fois à nos enseignants et spécialistes mais aussi aux parents et étudiants. Notre partenariat est composé de 5 pays (Belgique, Italie, Grèce, Roumanie et Portugal) et d’organisations et d’écoles de différents milieux et origines, ce qui nous permet de recueillir les réactions d’un large éventail de publics. En effet, de cette tâche collaborative, nous avons recueilli près de 500 réponses !

Notre premier groupe de répondants était composé d’enseignants et de spécialistes. Nous leur avons demandé s’ils travaillaient avec des élèves ayant des besoins particuliers, et plus de 201 d’entre eux ont répondu par l’affirmative.

Pour les parents et étudiants, 213 répondants ont déclaré avoir des enfants ayant des besoins spéciaux ou avoir eux-mêmes des besoins spéciaux.

Présentons donc quelques éléments clés issus de nos découvertes :

Le premier point intéressant de ces enquêtes montre que la plupart de nos répondants ont dû passer à l’apprentissage en ligne, ou du moins partiellement. C’est ce que montre le graphique suivant :

Ensuite, nous avons voulu identifier certains des principaux défis de cette transition, voici quelques-unes des raisons les plus citées :

Notez que nous avons pu identifier d’autres défis en posant des questions ouvertes sur ces sujets, qui seront tous abordés dans le guide sur les besoins d’adaptation numérique que nous produisons pour ce projet !

Nous avons également voulu identifier les besoins des enseignants pour les aider dans leur transition vers l’enseignement numérique, voici quelques-uns des éléments clés auxquels ils souhaitaient avoir accès, pour améliorer leurs compétences :

En ce qui concerne l’inclusion des élèves ayant des besoins spécifiques, des troubles de l’apprentissage et d’autres handicaps, nous avons demandé aux parents et aux élèves s’ils pensaient que les cours qu’ils reçoivent, en ligne et en classe, étaient adaptés à leurs difficultés.

Voici leurs réponses :

Il est intéressant de constater que lorsque nous avons demandé aux parents et aux élèves s’ils considéraient que le passage à l’apprentissage en ligne avait amélioré ou détérioré l’apprentissage, ils ont répondu ceci :

Ce graphique est particulièrement intéressant car il montre les écarts d’un pays à l’autre. La Grèce est représentée en gris, où la plupart des réponses à l’apprentissage en ligne étaient négatives. La Belgique est représentée en orange, où la plupart des réponses à l’apprentissage en ligne sont positives. Les raisons en sont multiples : accès à la technologie, accès à Internet, ressources disponibles, situation socio-économique, etc.

Fini les spoilers !

Nous ne présenterons pas ici tous les résultats de ces enquêtes approfondies, mais dans le guide du projet DigitALL !

En conclusion, l’expérience de l’apprentissage en ligne n’a pas été identique pour tous les élèves, parents, enseignants ou spécialistes que nous avons interrogés. Cependant, nous sommes en mesure d’identifier certains besoins, et de créer et fournir des solutions pour s’assurer que les élèves ayant des besoins particuliers ne soient pas laissés pour compte dans ce grand changement !

Visitez le site du projet : à venir
  Suivez l’actualité du projet sur Facebook: @Logopsycom

#DigitALLproject #accessibilité #erasmusplusproject

En collaboration avec : l’AIO (Association pour l’Innovation en orthopédagogie-Belgique), l’IST (Italie), la Direction Régionale de l’Enseignement Primaire et Secondaire de Macédoine Occidentale, Doamna Stanca (Roumanie) et Epralima (Portugal)

Scroll to Top