TOUR FR(I)END: Le tourisme accessible pour les sourds et malentendants

Avez-vous déjà passé vos vacances dans un pays étranger où vous n’aviez aucun moyen de communiquer avec la population locale ? Pouvez-vous imaginer les difficultés que cette situation entraînerait pour trouver un logement, des moyens de transport et organiser des visites ?  

Heureusement, de nos jours, la plupart des hôtels utilisent l’anglais comme langue internationale, afin de communiquer avec leurs clients. Ils engagent également souvent du personnel multilingue pour offrir un soutien supplémentaire lorsque leurs clients ne parlent pas couramment l’anglais et toutes les informations sont généralement fournies au moins dans la (les) langue(s) locale(s) et en anglais, ce qui facilite l’accès à un grand nombre de personnes. Mais qu’en est-il si l’obstacle est de nature différente ?

Les touristes sourds auront généralement plus de difficultés à accéder aux mêmes informations que les touristes entendants. Comme leur langue maternelle est souvent la langue des signes, ils devront choisir des pays spécifiques ou voyager avec un interprète.  De nombreuses personnes sourdes affirment que la possibilité d’utiliser la langue des signes pendant leurs vacances multiplierait les perspectives en termes de choix du lieu de voyage, et donc l’accessibilité du tourisme.

(Image de pixabay)

L’objectif de notre nouveau projet Erasmus+ intitulé “TOUR FR(I)END – Friendly Redesign of Inclusive Experiences N’ Destinations for Deaf people” est de rendre le tourisme plus accessible aux sourds afin d’offrir aux personnes sourdes et malentendantes une expérience aussi enrichissante que celle de tout autre touriste. En outre, ce projet vise à lutter contre le chômage des jeunes en aidant tant les jeunes sourds que les jeunes entendants à acquérir des compétences utiles pour travailler dans l’industrie du tourisme. 

Ces objectifs seront atteints grâce à la rédaction de plusieurs guides destinés à la fois aux formateurs de jeunesse, aux accompagnateurs, aux conseillers d’orientation professionnelle ainsi qu’aux étudiants. De plus, un jeu sérieux phygital sera créé afin de motiver les jeunes à développer leurs compétences en relevant des défis liés à l’acquisition des connaissances et des compétences proposées dans les différents guides. 

La langue des signes internationale sera l’un des centres d’intérêt du projet, mais d’autres adaptations seront également explorées, telles que la langue parlée complétée (LPC), le langage iconique, et l’utilisation d’images et de pictogrammes.

Les touristes sourds auront généralement plus de difficultés à accéder aux mêmes informations que les touristes entendants. Comme leur langue maternelle est souvent la langue des signes, ils devront choisir des pays spécifiques ou voyager avec un interprète.  De nombreuses personnes sourdes affirment que la possibilité d’utiliser la langue des signes pendant leurs vacances multiplierait les perspectives en termes de choix du lieu de voyage, et donc l’accessibilité du tourisme.

En pratique, les partenaires créeront :

  • Un guide méthodologique
  • Un guide de formation aux compétences de base pour les personnes travaillant dans l’industrie touristique
  • Un guide de formation pour apprendre les phrases basiques de la langue des signes dans le secteur du tourisme
  • Un guide de formation pour les formateurs qui se concentre sur les principes fondamentaux de l’industrie touristique, le langage des signes international et l’utilisation du jeu phygital
  • Un jeu sérieux phygital

(Icônes indiquant l’accessibilité pour les personnes sourdes et malentendantes)

Ce projet durera deux ans au cours desquels nous vous informerons de son avancement et vous donnerons quelques conseils pratiques sur la manière de favoriser un tourisme accessible aux voyageurs sourds et malentendants. 

Page Facebook : @tourfriendeu (en cours de réalisation)
Hashtag :  #TourFriend
Site Web : http://tourfriend.eu/