Tutorbot : C'est le temps des chatbots !

Depuis mars 2020, la COVID-19 a changé la routine de notre vie. Peut-être avez-vous fait du télétravail ou, en raison de mesures de sécurité, vous ne rencontrez votre famille et vos amis que sur Skype. La situation épidémiologique a conduit à des fermetures au printemps, et à de sévères restrictions à l’automne. Dans les deux cas, à la fermeture des écoles. De nombreux enseignants ont tenté de déplacer leurs cours vers un environnement en ligne, d’autres ont donné des instructions et des devoirs par courrier électronique ou par courrier postal. Les parents, outre le fait qu’ils travaillent à domicile, doivent aider leurs enfants dans le cadre de l’enseignement à distance. Malheureusement, l’enseignement à distance a souvent élargi le fossé des inégalités déjà existant pour les enfants issus d’un milieu socio-économique défavorisé, d’un milieu migrant ou présentant des troubles spécifiques de l’apprentissage.

Les raisons sont diverses : absence ou manque de dispositifs d’apprentissage dans la famille, espace insuffisant pour étudier, ou encore les élèves ont besoin d’un soutien beaucoup plus important de la part de leurs parents. Pour de nombreux enseignants, c’était la première expérience d’apprentissage à distance et en ligne. Outre l’accès à la technologie, les enseignants manquaient d’outils et de formation sur la manière de les utiliser et de transférer efficacement leurs cours dans l’environnement en ligne. Tout cela a eu pour effet d’augmenter considérablement le niveau de stress et la charge de travail. Enfin et surtout, les enseignants ont eu du mal à faire participer les élèves, à les motiver, à les engager et à soutenir ceux qui ont des besoins éducatifs particuliers. [1]

Pendant la pandémie COVID-19, et même sous l’impulsion de celle-ci, différents outils technologiques ont été développés ou adaptés pour répondre aux besoins nés de la crise. Les chatbots tout comme les actualités et les médias ont servi d’outil pour permettre une communication de crise avec les citoyens. Les chatbots peuvent fournir des réponses aux questions et peuvent simuler une conversation dans les limites de leur formation. Par exemple, différents chatbots aident leurs utilisateurs à reconnaître les symptômes COVID-19, à découvrir les dernières nouvelles sur le virus ou à savoir où se trouvent les centres de dépistage dans leur région [2][3]. Avec la possibilité d’interagir à la fois par la voix et par le texte, les chatbots ont pu aider plus de personnes. Les assistants de conversation se sont révélés extrêmement utiles. À une époque où la demande d’informations sur la maladie et les restrictions est forte, les chatbots ont pu répondre à de nombreuses personnes en même temps, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ce qui a contribué à réduire la pression sur les agents et les prestataires de soins de santé.

Dans le secteur de l’éducation, les classes sont passées de l’environnement physique à l’Internet. Malheureusement, les enseignants n’étaient souvent pas en mesure de suivre le programme scolaire comme prévu avec l’enseignement à distance. Pour les enseignants comme pour les élèves, il est beaucoup plus difficile de se concentrer lorsqu’une leçon est en ligne. Certaines recommandations recommandaient aux élèves de ne passer “qu’une” à trois heures par jour à suivre des cours en ligne en fonction de leur âge[4], ce qui n’offre pas beaucoup de possibilités aux enseignants d’impliquer tous les élèves, de soutenir les élèves souffrant de troubles spécifiques de l’apprentissage ou ayant d’autres besoins d’apprentissage. En dehors des classes en ligne, le contenu était censé être appris par auto-apprentissage. Cela nécessitait souvent l’aide des parents.

Même si les élèves et les étudiants n’ont pas appris tout le contenu de toutes les matières, ils ont acquis d’autres compétences non techniques telles que l’indépendance, la gestion du temps et les compétences d’autogestion[5]. Certains parents apprécient que leurs enfants apprennent à leur propre rythme, qu’ils n’aient pas à se presser le matin et qu’ils bénéficient d’un environnement sûr et sans stress[6].

Le développement et l’intégration des chatbots pourraient constituer une nouvelle opportunité passionnante sur la manière de répondre aux besoins des différentes parties prenantes (élèves, parents, enseignants, institutions scolaires). Il ne remplacera pas la communication et l’attention des êtres humains, mais il pourrait aider les enseignants et les employés de l’école à répondre à des questions répétitives ou aider les enseignants à transmettre des contenus aux élèves. Les enseignants pourraient ensuite se concentrer sur des activités pratiques et plus attrayantes. En raison de leur utilisation pratique, les chatbots pourraient être intégrés non seulement dans le cadre de la fourniture d’informations, mais aussi développés davantage pour aider les écoles, les enseignants et les parents lorsque les élèves retournent en classe [7].

COVID-19 a donné une impulsion à la numérisation de la salle de classe, à l’incorporation des nouvelles technologies dans le travail quotidien des enseignants et des élèves. Il est dans notre intérêt de fournir des outils qui atténueront les difficultés pour toutes les parties prenantes. En fin de compte, nous avons tous un objectif commun – élever la prochaine génération de personnes du mieux que nous pouvons avec les meilleurs outils que nous pouvons fournir afin qu’elles s’épanouissent dans notre monde déjà si globalisé.

Le projet Erasmus + Tutorbot de Logopsycom est développé en tenant compte des besoins des enseignants et des étudiants. Il vise à faciliter le travail des enseignants et à soutenir leurs cours, ainsi qu’à engager et à motiver les élèves dans leur processus d’apprentissage, y compris ceux qui souffrent de troubles spécifiques de l’apprentissage. Les enseignants auront la possibilité de créer leurs propres chatbots et de les utiliser pour soutenir leurs leçons régulières – télécharger du contenu supplémentaire, des devoirs, insérer des liens vers des vidéos intéressantes ou créer des exercices où les élèves peuvent tester leurs connaissances. Les élèves seront engagés dans une conversation avec le chatbot et seront responsables de ce qu’ils étudient et quand ils le font. Restez à l’écoute car le projet Tutorbot touche à sa fin et 4 chatbots différents prêts à l’emploi seront bientôt disponibles !

  Suivez l’avancement du projet sur Facebook et Twitter !

#tutorbot #erasmusplus

Visitez le site web du projet : https://www.tutorbot.eu

En collaboration avec : EDULOG, AKETH [Developmental Centre Of Thessaly – D.C.T.], CEPS Projectes Socials, Grone-Bildungszentren Berlin gGmbH, IFOA

Projets liés :

Des chatbots tuteurs pour apprendre l’anglais aux niveaux A2 et B1.

Sources:

[1] Survey on online and distance learning – Results. (2020). Retrieved from https://www.schooleducationgateway.eu/en/pub/viewpoints/surveys/survey-on-online-teaching.htm
[2] Farr, C., & Stankiewicz, K. (2020). Apple updated Siri to help people who ask if they have the coronavirus. Retrieved from https://www.cnbc.com/2020/03/21/apple-updated-siri-to-help-people-who-ask-if-they-have-coronavirus.html
[3] Build a Chatbot in a Crisis Situation – Call for Code – IBM Developer. (n.d.). Retrieved from https://developer.ibm.com/callforcode/get-started/covid-19/crisis-communication/
[4] Trochová, M. (2020). Děti učením netrapte: Tohle je maximální počet hodin, který vydrží. Retrieved from https://tn.nova.cz/clanek/deti-ucenim-netrapte-tohle-je-maximalni-pocet-hodin-ktery-vydrzi.html
[5] Roberts, K. (2020). What Are the Benefits of Distance Learning? | LearnSafe. Retrieved from https://learnsafe.com/what-are-the-benefits-of-distance-learning/
[6] Resource: Survey on distance learning held by Logopsycom 9-10/2020
[7] Moraes Neto A. J. & Fernandes, M. A. (2019). Chatbot and Conversational Analysis to Promote Collaborative Learning in Distance Education. 2019 IEEE 19th International Conference on Advanced Learning Technologies (ICALT) in Macei, Brazil, 324-326. doi: 10.1109/ICALT.2019.00102. https://ieeexplore.ieee.org/document/8820823

Picture retrieved from: Farr, C., & Stankiewicz, K. (2020). Apple updated Siri to help people who ask if they have the coronavirus. Retrieved from https://www.cnbc.com/2020/03/21/apple-updated-siri-to-help-people-who-ask-if-they-have-coronavirus.html