Bandes dessinées pour l'éducation: Une approche engageante de l'enseignement et de l'apprentissage

Aujourd’hui, de plus en plus d’enseignants introduisent la bande dessinée dans leurs classes, pour rendre l’expérience d’enseignement et d’apprentissage attrayante, efficiente, efficace et amusante!

La bande dessinée peut rendre une information “ennuyeuse” plus excitante, tandis que la narration et le story-board permettent de transformer les leçons en histoires et de simplifier les concepts abstraits. Le langage de la bande dessinée est engageant et motivant, offrant un format littéraire alternatif qui “parle” aux élèves d’une manière qu’ils peuvent comprendre et à laquelle ils peuvent s’identifier.

La combinaison d’images et de mots stimule l’imagination de l’élève et permet aux apprenants visuels et verbaux de participer, de suivre l’histoire et d’apprécier le processus d’apprentissage. C’est une aide précieuse, en particulier pour les apprenants avec des troubles spécifiques d’apprentissage comme la dyslexie, par exemple. C’est aussi un excellent moyen d’entraîner le cerveau aux connexions visuelles et verbales et de développer des habiletés cognitives comme l’écriture, la compréhension de la lecture, la pensée créative et la création de sens.

Plus précisément, l’utilisation de bandes dessinées, de comics ou de romans graphiques pour l’apprentissage peut aider à ….​

Améliorer les compétences en lecture :

  • Dans les bandes dessinées, l’image soutient le texte et les élèves peuvent suivre le début et la fin de l’histoire, l’intrigue, les personnages, le temps, le décor, le séquençage sans avoir besoin de compétences sophistiquées en décodage de mots.
  • La lecture de bandes dessinées offre une structure et un guide pour le traitement de l’information, ce qui est très utile pour les lecteurs qui éprouvent des difficultés à lire et les apprenants avec une capacité d’attention courte.
  • La bande dessinée soutient également les lecteurs débutants et/ou démotivés et les aide à accroître leur confiance en leurs capacités.
  • Lire des bandes dessinées est amusant et peut aider à développer une habitude de lecture.
  • Les bandes dessinées accueillent les lecteurs de tous niveaux, de tous les milieux et de toutes les expériences et les mettent en confiance.

Améliorer les compétences en écriture :

  • La lecture de bandes dessinées peut aider les élèves qui n’ont pas les compétences linguistiques écrites à commencer et à suivre une séquence d’idées, puis à tirer une conclusion logique de leur écriture.
  • Les bandes dessinées encouragent les élèves à utiliser des images pour appuyer leurs idées linguistiques.
  • L’utilisation d’images et de dessins aide à résoudre les problèmes de narration.
  • Les bandes dessinées aident les élèves peu intéressés par l’écriture et les aident à acquérir de la confiance dans leurs compétences en production écrite.
  • Comme en lecture, la bande dessinée fournit un échafaudage pour que les élèves réussissent dans leur écriture.
  • Les élèves transfèrent des éléments précis d’un texte écrit pur dans des bandes dessinées. Par exemple, en utilisant des symboles de langage tels que les guillemets lorsqu’ils transfèrent le texte qui est une bulle de paroles.

Améliorer la mémorisation et la résolution de problèmes :

  • Le mélange de l’image et du texte, permet une compréhension et une mémorisation beaucoup plus facile des informations clés.
  • Les bandes dessinées ne présentent que l’information essentielle, encourageant les élèves à “combler les vides ” et à créer du sens à partir d’informations représentées visuellement.
  • Les bandes dessinées stimulent l’imagination des élèves et peuvent favoriser la créativité, la résolution de problèmes et les processus de pensée de haut niveau.
  • Grâce aux fonctions susmentionnées, la bande dessinée peut aider les élèves qui éprouvent des difficultés, mais aussi enrichir les compétences des lecteurs accomplis.

Image par pixabay.com

La bande dessinée a un réel potentiel en tant que moyen d’apprentissage attrayant et efficace, mais elle aide aussi les enseignants à élargir leur méthodologie et leurs ressources dans toutes sortes de matières. Voici quelques avantages de l’intégration des bandes dessinées et des livres en classe dans deux sujets pris en exemples:

L’apprentissage des langues

  • Dans la bande dessinée, l’illustration graphique soutient le langage en créant un contexte qui aide les élèves à comprendre et à donner un sens.
  • Le langage des bandes dessinées peut être entièrement dans un style de dialogue, ce qui rend la langue plus accessible.
  • Les bandes dessinées offrent des expériences narratives aux lecteurs débutants ainsi qu’aux étudiants qui apprennent une nouvelle langue.
  • Elles peuvent être courtes et aider à mémoriser de nouveaux mots.
  • Pédagogique ou pas, la bande dessinée peut avoir un niveau moyen de vocabulaire élevé.
  • La bande dessinée utilise la langue parlée de tous les jours, ce qui rend l’apprentissage plus pertinent et plus réaliste.
  • La bande dessinée peut soutenir des pratiques d’enseignement inclusives et participatives dans l’apprentissage des langues.
  • Elles peuvent être utilisées à tout âge et à tout niveau, ce qui rend l’activité d’apprentissage intéressante et amusante.
  • Les élèves pratiquent de nouveaux styles de lecture et les relient à leur vie quotidienne, à leurs expériences et à leurs problèmes actuels. Les bandes dessinées sont modernes et peuvent s’éloigner du matériel pédagogique traditionnel et des livres d’apprentissage des langues pour discuter des problèmes contemporains auxquels sont confrontés les élèves de tous âges, sexes et races.

 

L’histoire

  • En mélangeant les mots et les images, les lecteurs peuvent “voir” les personnages à travers les illustrations, ce qui rend les faits historiques plus attrayants et plus faciles à retenir.
  • La lecture de l’histoire à l’aide de bandes dessinées aide à développer l’esprit analytique et critique, à combattre les tropes traditionnels et à ouvrir l’esprit des apprenants.
  • Les bandes dessinées facilitent l’enseignement de l’histoire d’une manière non traditionnelle en encourageant les élèves à lire et à réfléchir au-delà des pages du livre afin de poser et de répondre aux questions plus profondes que le travail en question et les faits historiques suggèrent.
  • Les bandes dessinées peuvent aider à enseigner des modules historiques stimulants et des modules sur les affaires mondiales contemporaines et importantes qui peuvent avoir un niveau supplémentaire de complexité ou impliquer la politique. Dans ces cas, la nécessité d’humaniser le conflit devient encore plus cruciale, et les avantages de la forme particulière de la bande dessinée se manifestent clairement.

Art Spiegelman’s Maus I et II, est un excellent exemple de bande dessinée pour l’enseignement de l’histoire. Il raconte l’histoire d’un survivant de l’Holocauste (le père de l’auteur), en utilisant une métaphore animale étendue par laquelle les nationalités des personnes impliquées sont représentées par divers animaux.

Logopsycom travaille sur le projet Erasmus+ «EdComix» pour diffuser les connaissances sur l’utilisation de la bande dessinée pour l’apprentissage de l’anglais de manière inclusive (troubles spécifiques d’apprentissage mais aussi différences socioculturelles). Le projet fournira aux enseignants et aux élèves les outils nécessaires pour créer leurs propres pages de bandes dessinées pour une pédagogie novatrice.

Close Menu

Nous utilisons des cookies techniques et de mesure d’audience sur ce site Web. Vous pouvez accepter ou refuser les cookies de mesure d’audience en cliquant sur les boutons de cette bannière.