EmpowerMe : quels avantages dans le développement cognitif et l’épanouissement des TDA/H ?

1) Que veut dire TDA/H ?

Ce trouble entraîne des difficultés à mettre en œuvre les trois fonctions exécutives principales qui constituent les leviers de tout apprentissage (Diamond, 2013) :

  • l’inhibition, la flexibilité cognitive (A)
  • la mémoire de travail (D)

2) Une nécessité de prendre en compte ce trouble...

Le TDA/H n’est en fait pas un trouble d’apprentissage en soi, mais ses manifestations entrainent des lacunes ou difficultés scolaires et une atteinte de l’estime de soi. Il est alors essentiel que la personne atteinte, ses proches et ses aidants, comme ses professeurs et les intervenants qui œuvrent auprès d’elle comprennent ce qu’est le TDA/H pour ensuite mettre en place des adaptations personnalisées efficaces.

3) Pourquoi intituler le projet « EmpowerMe » ?

« EmpowerMe with Sufficient Attention and Tempered Hyperactivity » que l’on pourrait traduire par “Donnez-moi le pouvoir de maîtriser mon attention et mon hyperactivité” fait allusion au terme anglo-saxon « empowerment » qui articule deux dimensions.

C’est leur autonomisation que nous souhaitons aux apprenants d’acquérir pour :

  • développer leur « pouvoir d’agir »
  • et surpasser leurs difficultés.

En quoi le projet contribue-t-il à cette automatisation ?

Il s’agit d’une plateforme qui met à disposition des activités numériques élaborées suite à deux préoccupations :

  • Comment baliser sa capacité d’auto-gestion du temps vis-à-vis l’utilisation de ce support numérique qui peut être distracteur sans une structure à respecter ?
  • Comment repenser chaque activité afin qu’elles se déroulent en parfaite autonomie ? Comment être le plus précis et complet possible dans la formulation des attentes de la consigne dans les activités développant leur réflexion tout en respectant leur besoin de « structure allégée » ?

Afin d’offrir cette rééducation efficiente, les partenaires du projet ont donc cherché à proposer en parallèle aux séances de rééducation une possibilité d’entraînement régulier sous forme de jeux numériques spécifiquement conçus. Ces jeux, ciblant l’inhibition, l’attention sélective visuelle et la mémoire de travail visuo-spatiale, ont donc été proposés sous la forme d’un entraînement assisté par ordinateur et ajustés à maintes reprises afin de ne pas tomber dans les travers de nos préoccupations initiales.

Quelques principes de base au quotidien complémentaires au projet :

« Un cadre à respecter, permettant à l’enfant de s’épanouir à la maison et à l’école ».

Ce qu'on peut retenir :

L’éducation reste la première stratégie d’intervention, mais les informations sur le TDA/H permettent désormais d’acquérir des connaissances pour mieux s’y adapter et donner un sens aux difficultés qu’ils ont toujours rencontrées. L’utilisation des activités numériques proposées dans ce projet pourrait alors être un moyen d’entraînement des fonctions cognitives déficitaires bien que cet usage ne remplace pas les rééducations paramédicales, mais serve plutôt comme objet de soutien.

Enfin, traiter adéquatement le TDA/H permet à ces jeunes de mieux s’épanouir et développer leur potentiel. Nous espérons que cet article vous aura permis de vous familiariser avec la réalité des apprenants ayant un TDA/H et que le contenu numérique du projet saura orienter voire faciliter l’aide que vous leur apporterez.

Article rédigé par Virginie NOEL Enseignante en primaire, Etudiante universitaire en orthopédagogie, Stagiaire chez Logopsycom.

Projets similaires :

  • EdComix

    Le projet vise à créer une méthodologie d’utilisation de la bande dessinée comme outil pédagogique pour l’apprentissage inclusif de l’anglais

  • Flashmind

Favoriser la mémorisation et l’apprentissage inclusif des élèves en créant des parcours d’apprentissage adaptés à leur profil et à leurs besoins, avec des contenus interactifs et l’utilisation de cartes mémoire.

Orientation et outils de ludification pour un secteur touristique plus accessible en Europe.

Création d’un Chatbot Tuteur pour soutenir les étudiants dans leur processus d’apprentissage et les formateurs dans leur formation.