Mr. Winston : Une révolution des modèles d’apprentissage

L’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans nos interactions quotidiennes. Les grandes marques l’utilisent chaque jour d’avantage pour leur service client. L’utilisation commerciale des chatbots est certes un grand atout pour nos sociétés, mais l’intelligence artificielle présente beaucoup plus d’avantages non-négligeables dans une multitude d’autres secteurs.

Nous avions présenté ces avantages en ce qui concerne le secteur de l’éducation dans notre article précédent. Ce secteur est en plein changement en ce qui concerne les méthodes d’enseignement. C’est pourquoi l’utilisation des nouvelles technologies est un grand atout dans la révolution de nos modèles d’apprentissage. L’autonomie favorisée par les chatbots permettra à chaque élève de prendre conscience de son rôle dans son propre processus d’apprentissage.

Seulement, les enseignants se retrouvent face à une abondance de nouveaux outils à intégrer dans leurs leçons et ne sont pas toujours suffisamment équipés ni informés. C’est pourquoi, dans notre projet Mr. Winston nous créons diverses ressources afin d’accompagner les enseignants dans leur acquisition de compétences numériques.

Nous sommes actuellement occupés à la conception de notre exemple de chatbot. La personne chargée de concevoir ce tuteur particulier ne possède pas de formation préalable en intelligence artificielle. Ce point de départ est important à mentionner car nous avons tenté de vivre la même expérience qu’un enseignant souhaitant intégrer l’intelligence artificielle dans ses leçons d’anglais.

La première étape a été d’explorer les différentes plateformes de création de chatbots. Celles-ci étant pour la plupart destinées à une utilisation commerciale, nous avons effectué quelques tests, principalement sur les plateformes Chatfuel et Botsify avant de faire notre sélection.

Nous avons choisi de travailler sur la plateforme Chatfuel, qui présente les avantages suivants :

  • L’utilisation de blocs interconnectés ;
  • L’intégration de textes, boutons, images, vidéos et beaucoup d’autres éléments dans ces différents blocs ;
  • Un espace de règles d’intelligence artificielle pour définir une ou plusieurs réponses possible(s) aux commandes écrites des utilisateurs ;
  • Un suivi en direct des conversations du chatbot avec ses utilisateurs et la possibilité d’intervenir à sa place ;
  • L’enregistrement des commandes écrites non comprises par le chatbot et la possibilité de les ajouter aux règles d’intelligence artificielle.

Écran d’accueil de la plateforme Chatfuel

Exemple d’éléments que l’on peut ajouter dans chaque bloc

Règles d’intelligence artificielle

Ces quelques options ne sont qu’un début. La plateforme offre une multitude de possibilités que nous décrirons plus en détail dans notre guide de conception de chatbot qui sera disponible gratuitement en automne 2020.

Les tests de notre premier chatbot commenceront dès janvier 2020 dans les centres de formation avec lesquels nous travaillons : LURS en Slovénie, Eurospeak en Angleterre, Civiform en Italie, et Learnmera en Finlande. Logopsycom et YuzuPulse procéderont également à une phase de tests en Belgique et en France. Ces tests nous permettront d’évaluer l’efficacité de notre tuteur numérique et de produire un guide complet et détaillé pour que les enseignants puissent à leur tour s’approprier cette technologie et développer leur propre chatbot éducatif.

Voici un aperçu des interactions possibles avec le chatbot :

Facebook : @MrWinstonchatbot
 #MrWinstonchatbot
Website : www.mrwinstonchatbot.eu