Troubles spécifiques de l’apprentissage – Manuel pour les éducateurs.trices

Les troubles spécifiques de l’apprentissage sont des troubles neurodéveloppementaux qui durent toute la vie et touchent environ 5 à 12 % de la population européenne. Ils sont souvent appelés troubles « Dys », par exemple, la dyslexie, la dysphasie, la dysorthographie, la dyscalculie, la dysgraphie et la dyspraxie. Pour aider les éducateurs dans leur travail et leur fournir un outil complet avec des bases théoriques et des informations basées sur la recherche sur les troubles de l’apprentissage, un manuel sur les outils inclusifs pour les éducateurs est en cours de développement par les partenaires du projet Tofie, et traduit en finnois, espagnol, français et roumain.

Ce manuel est un recueil complet de bonnes pratiques, de techniques et d’outils visant à favoriser l’inclusion et la participation des étudiants présentant des troubles de l’apprentissage.

Le premier module est une vue d’ensemble des informations de base sur les troubles spécifiques de l’apprentissage : définitions, types et caractéristiques et il explique brièvement les caractéristiques du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et du syndrome d’Asperger. Ce premier module vise également à sensibiliser à l’importance de déconstruire les mythes qui entourent les troubles spécifiques de l’apprentissage.

Le deuxième module se penche sur les stratégies d’enseignement pour l’enseignement supérieur : cadre pédagogique pour les études en ligne, en abordant les questions soulevées par la pandémie de COVID19, qui a révélé les lacunes de l’éducation en termes d’inclusion dans le monde en ligne.

Le troisième module se concentre directement sur les outils pédagogiques pour l’inclusion dans l’enseignement supérieur. Ce module propose différentes approches pédagogiques qui peuvent contribuer à supprimer les obstacles auxquels se heurtent les étudiants présentant des troubles « dys » dans différents contextes, par exemple la conception universelle de l’apprentissage, qui constitue une approche flexible reposant sur trois grands principes : engagement, représentation et action/expression. Elle cherche des moyens de motiver les apprenants et de maintenir leur intérêt, elle propose des informations sous différents formats et elle donne aux apprenants plus d’un moyen d’interagir avec le matériel et de montrer ce qu’ils savent.

Le quatrième module met l’accent sur l’éducation inclusive pour les étudiants étrangers souffrant de troubles de l’apprentissage, de TDAH et du syndrome d’Asperger, donnant ainsi une large perspective sur les immigrants souffrant de troubles de l’apprentissage et la diversité dans l’enseignement supérieur. Cette question est souvent négligée : « L’éducation inclusive pour les étudiants étrangers atteints de TDAH, de TDA et du syndrome d’Asperger » est un sujet important, car il y a un nombre croissant d’étudiants immigrés présentant des troubles d’apprentissage non identifiés dans l’enseignement supérieur.Ce phénomène semble faire l’objet de peu de recherches, ce qui peut être dû à diverses raisons.  Premièrement, parce qu’il y a des étudiants qui n’ont pas de trouble d’apprentissage diagnostiqué. Deuxièmement, les tests de dyslexie doivent être effectués dans la langue maternelle de l’étudiant, et il peut être difficile de trouver un expert pour recevoir et analyser les résultats des tests de manière professionnelle.  Troisièmement, cela peut être dû à des raisons socio-économiques de l’étudiant.   (EUROSTUDENT VII Flexible Pathways into and within Higher Education 2021).

Enfin, le cinquième module donne une vue d’ensemble sur le soutien au bien-être et à la santé mentale des apprenants souffrant de troubles spécifiques du langage, de TDAH et du syndrome d’Asperger. Le stress et l’anxiété sont souvent des facteurs de comorbidité chez les étudiants souffrant de troubles de l’apprentissage, en raison de nombreuses difficultés générales dans le processus d’apprentissage qui peuvent être frustrantes à la longue. Lorsque les élèves ne se sentent plus capables de gérer le stress et l’anxiété, cela peut avoir un impact négatif sur leurs capacités d’apprentissage, créant ainsi un cercle vicieux. C’est pourquoi le bien-être et la santé mentale sont des questions centrales dans le traitement des troubles de l’apprentissage.

Source: https://www.ldatschool.ca/learning-modules/mental-health-integra/ldmh/

Ce manuel sera bientôt disponible sur le site web du projet, abonnez-vous à notre newsletter ou suivez-nous sur Facebook pour ne pas le manquer !

Site web de ToFIE : www.tofie.eu
  Suivez ToFIE sur Facebook: @EuTofIE @Logopsycom
#erasmusplusproject

Nos partenaires dans ce projet sont : European Education and Learning Institute ; LAUREA ; Creative Learning Programmes ; Incoma ; Universitatea din Pitesti

Partager:

Vous pourriez également aimer

Projets connexes

Scroll to Top