VX Designers : Utiliser l'exposition pour soutenir les apprenants atteints de troubles spécifiques de l'apprentissage.

Dans le cadre du projet VX Designers financé par Erasmus+, nous nous sommes efforcés d’explorer les connaissances actuelles sur l’utilisation des expositions à des fins d’apprentissage, en particulier pour les élèves souffrant de troubles spécifiques de l’apprentissage ou d’autres handicaps. Dans la documentation, le sujet des expositions et des difficultés d’apprentissage n’est pas suffisamment traité. Cependant, il y a des éléments qui peuvent être reliés entre eux et à partir desquels nous pouvons tirer des conclusions sur la raison et la manière dont les expositions peuvent être bénéfiques pour les apprenants souffrant de troubles de l’apprentissage tels que les DYS. Aussi, pour les besoins de cette recherche, nous avons joint et interviewé des enseignants et des éducateurs spécialisés dans les musées afin d’avoir des exemples de cas et d’opinions réels, basés sur la pratique, pour soutenir ce point de vue.

 

Le premier élément qui suggère que les expositions peuvent être bénéfiques pour l’apprentissage des élèves atteints de troubles spécifiques est leur environnement non formel. Lors d’une exposition, l’apprentissage se fait dans le cadre d’une activité organisée, mais en dehors de l’environnement d’apprentissage formel, par exemple dans un musée, une galerie ou un espace virtuel. L’apprentissage est intentionnel car il se produit soit à l’initiative de l’apprenant, soit comme un sous-produit de l’implication de l’apprenant dans une autre activité (OCDE). Il peut également avoir des objectifs d’apprentissage clairs, par exemple se renseigner sur la Renaissance ou sur un concept scientifique. Cet environnement est extrêmement bénéfique pour tous les apprenants, mais en particulier pour les apprenants DYS, qui sont souvent moins engagés dans les environnements scolaires formels qui peuvent créer un certain stress en raison des restrictions de temps, de contexte et d’horaire.

La littérature et les experts s’accordent à dire que les élèves sont plus engagés et plus créatifs dans des environnements moins formels, car cela leur permet de “s’échapper” des “contraintes” de leur cadre d’apprentissage habituel (c’est-à-dire l’école). Les experts ont également noté que les élèves souffrant de troubles sont ceux qui réagissent le plus positivement à cet environnement d’apprentissage alternatif et non formel.

En outre, les expositions peuvent offrir un environnement calme, avec une stimulation multisensorielle. Elles offrent également un soutien important aux apprenants visuels, ce qui est un cas courant chez les personnes souffrant de troubles spécifiques des apprentissages. Cette stimulation multisensorielle et visuelle peut aider les élèves DYS  à apprendre et à comprendre en profondeur.

De plus, comme nous l’avons vu dans l’article précédent du projet VX Designers, intitulé “Développer les aptitudes en devenant commissaire d’exposition“, la commissariat d’exposition peut être un outil très efficace et engageant pour l’apprentissage et le développement des compétences. Un facteur fondamental qui profite aux apprenants atteints de troubles spécifiques est la possibilité de travailler en équipe, d’apprendre à collaborer et à travailler ensemble autour d’une idée, d’un projet ou d’un thème. De cette façon, les apprenants atteints de troubles spécifiques des apprentissages, qui peuvent être considérés comme “plus faibles”, peuvent être aidés à réaliser des choses au sein de l’équipe, et ont la possibilité d’exprimer et de discuter de différentes perceptions, idées ou aspects pratiques. Cette valeur ajoutée du groupe et la prise de conscience des différentes approches améliorent considérablement l’acceptation au sein de l’équipe et peuvent contribuer à développer la confiance et l’estime de soi, qui sont souvent faibles en raison de leurs capacités.

Enfin, les expositions sont une excellente occasion pour les apprenants avec troubles spécifiques des apprentissages de ” renouer ” avec ce type d’institutions culturelles et plus formelles. C’est un aspect très important car, en raison de leurs limitations, les apprenants avec troubles spécifiques des apprentissages ont tendance à être moins ” invités ” dans les cadres formels et les connaissances culturelles dans de nombreux cas. En ce sens, visiter ou mieux encore, créer des expositions, est une pratique d’apprentissage qui peut aider ces élèves à développer leurs compétences sociales et individuelles et leur confiance, tout en étant créatifs et en appréciant l’expérience d’apprentissage.

Tous ces éléments permettent de conclure que l’apprentissage par le biais d’une exposition peut être très bénéfique pour les apprenants ayant des difficultés d’apprentissage. De plus amples informations et détails sur ce sujet sont en cours de recherche dans le cadre de notre projet VX Designers. Actuellement, nous produisons le premier outil du projet qui est le guide “Exposition et école” : une brochure qui contient des informations sur l’utilisation de l’exposition dans les écoles, en tant que pratique éducative en Europe. Ce résultat vise à établir pourquoi les expositions apportent une valeur ajoutée à l’éducation scolaire. Il comprendra également des théories pédagogiques concernant l’apprentissage à travers les expositions, la valeur de ce processus, les différents types d’expositions dans l’éducation et quelques exemples de pratiques de création d’expositions à travers l’UE.

 

Nous avons hâte de vous faire découvrir le fruit de nos recherches et de notre travail !

 

Site web : vxdesigners.eu/
  Suivez l’avancement de ce projet et de tous les autres sur Facebook : @Logopsycom
#VXDesigners #erasmusplusproject


Nos partenaires dans ce projet passionnant Les Apprimeurs (France), Citizens in Power (Chypre), the European Education and Learning Institute (Grèce), CEPS (Espagne), Fundacja ARTeria (Pologne)

Projets similaires :

Outils d’accessibilité offrant une expérience narrative et visuelle des œuvres d’art pour les apprenants peu ou pas qualifiés et ceux ayant des besoins spécifiques

Approche pluridisciplinaire utilisant l’histoire pour contextualiser STEAM et permettre un apprentissage actif non formel et pratique.

 

Outils permettant aux professeurs de mathématiques d’ajouter des œuvres d’art et des exercices pratiques dans leurs cours.