SpeakER : Apprendre une langue étrangère grâce aux Escape Rooms pédagogiques

L’apprentissage des langues est devenu l’une des principales priorités de l’Union européenne. Il permet une meilleure collaboration et de meilleurs échanges entre les pays membres. L’apprentissage des langues européennes contribue également à promouvoir le patrimoine culturel européen, car ces langues reflètent les valeurs et la culture des différents pays qui composent l’Union européenne. En 2017, le Conseil de l’Europe a appelé tous les pays membres à promouvoir le multilinguisme chez les jeunes afin qu’ils apprennent tous à parler au moins deux langues européennes en plus de leur langue maternelle. En outre, l’évaluation des langues étrangères fera également partie des tests PISA 2024 de l’OCDE, ce qui montre que l’apprentissage des langues est devenu l’une des principales priorités dans le secteur de l’éducation.

L’enseignement des langues est organisé autour de quatre compétences linguistiques principales, à savoir la lecture, l’écriture, l’écoute et l’expression orale. Les enseignants doivent souvent faire preuve de créativité pour aider leurs élèves à développer ces compétences et s’entraîner régulièrement afin d’acquérir une maîtrise de la langue cible. C’est pourquoi ils sont toujours à l’affût d’idées novatrices et d’expériences d’apprentissage à mettre en œuvre dans leur pratique. Afin de développer les compétences linguistiques, une expérience d’apprentissage doit offrir un niveau d’immersion et d’engagement suffisamment élevé aux étudiants.

Les Escape Rooms (ER) sont des jeux dans lesquels les joueurs doivent trouver des indices et résoudre des énigmes afin de s’échapper d’une pièce, d’ouvrir une boîte, de sauver le monde, etc. Comme ces jeux se déroulent dans un scénario spécifique, les joueurs deviennent les personnages actifs d’une histoire, se sentant ainsi engagés et immergés dans l’expérience. Les salles d’évasion ont été explorées dans l’éducation ces dernières années car elles constituent un excellent outil pour accroître l’engagement et la motivation des élèves. L’aspect immersif du jeu est une voie à explorer pour l’enseignement des langues car il permet aux apprenants de développer leurs compétences dans le but final du jeu. En collaborant avec leurs camarades de classe dans leur langue cible, les élèves s’entraîneront par nécessité, et trouveront donc cela plus motivant.

Brett Jordan on Unsplash

This sentence contains threee erors (Cette phrase contient troiis ereurs (Trouverez-vous les fautes contenue dans l’image?)*

En plus de contribuer à l’amélioration des compétences linguistiques, les escape rooms sont également un excellent outil pour développer des compétences non techniques telles que la créativité, la communication, la collaboration, la pensée critique ou la gestion du temps. Selon LinkedIn Learning, ces compétences figurent parmi les dix premières que les recruteurs recherchent chez un candidat.

Notre nouveau projet SpeakER  va donc explorer l’utilisation des escapes rooms pédagogiques pour l’éducation aux langues avec une spécification de niveau selon le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Le projet y parviendra en développant les outils suivants :

Ces productions serviront à différentes fins. Tout d’abord, nous voulons informer les professeurs de langues des différentes possibilités que l’utilisation des escape rooms pédagogiques peut offrir dans leurs cours. Ensuite, nous voulons les guider dans la création de leur propre salle d’évasion en leur fournissant un cadre et une feuille de route, ainsi qu’un ensemble d’outils, de ressources et d’inspirations. Les partenaires élaboreront ensuite 300 énigmes et 50 scénarios dans différentes langues afin de fournir des exemples et du matériel prêt à l’emploi. Le guide d’animation des ER sera ensuite utile aux enseignants pour comprendre comment utiliser et mettre en pratique ces jeux dans leur cours de langue.

L’apprentissage d’une nouvelle langue est souvent un défi pour tout étudiant, car il peut nécessiter l’adoption d’une structure complètement différente et la mémorisation d’une grande quantité de vocabulaire, d’idiomes et de règles de grammaire. Cela est d’autant plus difficile pour les étudiants souffrant d’un trouble de l’apprentissage ou d’autres handicaps. Par exemple, les étudiants dyslexiques peuvent avoir plus de difficultés avec la mémorisation, la conscience phonologique et les compétences en lecture, qui sont au cœur des cours d’apprentissage des langues. Comme nous sommes spécialisés dans l’intégration des personnes souffrant de troubles spécifiques de l’apprentissage et d’autres handicaps, notre participation à ce projet garantira que les ressources créées seront adaptées aux besoins éducatifs spécifiques. Dès le début du projet, des lignes directrices seront expliquées et un cadre commun pour l’inclusion sera établi et suivi tout au long de la durée du projet.

Ce projet durera deux ans pendant lesquels nous vous tiendrons au courant du matériel créé et partagerons des ressources sur la façon de créer et d’utiliser des escape rooms pédagogiques pour l’apprentissage des langues.

Nos projets similaires sur les Escape Rooms :

Promouvoir l’esprit d’entreprise grâce à la méthodologie des chambres d’évasion

Méthodologie, outils et exemples pratiques des Escape Rooms adaptées à l’enseignement de STEAM (Science, Technologie, Ingénierie, Arts et Mathématiques).

*Réponses :

  • 1ère erreur : il y a trois “e” à three et ‘i’ dans le mot trois
  • 2ème erreur : il manque un ‘r’ au mot “erors” ainsi qu’au mot “erreurs”
  • 3ème erreur : la phrase est fausse, il n’y a que deux erreurs